Boissons énergisantes : Absence d’une veille sanitaire en Algérie

Alors que la consommation de boissons énergisantes, notamment par les jeunes, est considérée sous d’autres cieux comme un problème de santé publique, le phénomène n’a pas l’air d’inquiéter en Algérie où la concurrence fait rage entre les importateurs et les fabricants locaux de ce type de boissons au grand bonheur de la frange juvénile et au grand dam des parents. Outre l’absence d’une veille sanitaire dans ce sens.

Selon une étude réalisée en 2016 sur un échantillon d’étudiants dans la région oranaise, 78,12 % d’entre eux consomment ces boissons pour leur effet énergisant. D’autres les consomment pour le goût (9,67 %), pour les mélanger à d’autres boissons en cocktails (4,31 %), étancher la soif (3,12 %), s’identifier à la mode, c’est-à-dire boire la boisson du moment (3,12 %) ou simplement pour la marque ou le design de la boisson (1,63 %).

Avec le développement du marché des boissons en Algérie, à la faveur des facilitations accordées par les pouvoirs publics pour booster la filière, plusieurs fabricants locaux de boissons gazeuses se sont ainsi mis à produire des boissons énergisantes, vu le potentiel gain que procure ce segment en raison d’une consommation de plus en plus prisée chez les jeunes qui constituent la majorité de la population.

Si, à ce jour, aucune étude sérieuse n’est effectuée par les instituts chargés de la veille sanitaire ne Algérie pour déterminer l’impact de la consommation des boissons énergisantes sur la santé des jeunes, il reste que le phénomène gagnerait à être mieux appréhendé chez nous avant qu’il ne devienne un problème de santé publique.

Il faut savoir que les boissons énergisantes comportent le plus souvent une grande variété de composés organiques comme la caféine, les vitamines de la série B, la taurine, l’inositol, le glucuronolactone et le sucre pour leurs propriétés prétendument stimulantes ou pour leur implication dans la production d’énergie par le corps. Quelques plantes contribuent aux arômes et effets proposés, parmi lesquels la guarana et différentes formes de ginseng.

L’effet « énergisant » de ces boissons est essentiellement lié au duo sucre-caféine. L’effet stimulant à court terme étant principalement lié à la caféine.

Dans le but de rendre les boissons énergisantes plus attrayantes, les fabricants ajoutent divers ingrédients ayant des propriétés liées à l’augmentation de la vivacité d’esprit, de l’endurance, de la vitalité, de l’énergie, de la santé, etc.

En attendant les conclusions d’études plus poussées sur les conséquences de la consommation de ces produits sur la santé publique, il faut mentionner que des symptômes inquiétants sont observés chez la plupart des consommateurs, à savoir : l’addiction, les troubles du comportement, un effet négatif sur le sommeil et l’humeur, une érosion dentaire, etc.

 

Tinhinane B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :