fbpx

Benbouzid insiste sur le renforcement du dispositif sur le terrain

« J’ai instruit tous les responsables et gestionnaires de la santé de mettre en place un dispositif de lits dédié à la Covid-190. Je ne veux pas qu’un citoyen se rende dans un hôpital et qu’on lui dise qu’il n’ y a pas de place. C’est inadmissible, car le nombre de lits est suffisant pour une meilleure prise en charge des citoyens  » a indiqué le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, en marge d’une rencontre en visio-conférence avec les directeurs de wilaya de la santé et de la population, et des responsables de structures hospitalières du pays.
Le ministre de la Santé a transmis un message à l’ensemble des responsables de la santé du pays pour s’organiser en offrant, dans les plus brefs délais, un pourcentage de moyens pour la prise en charge médical pour les urgences, ajoutant que tout le reste doit être consacré à la lutte contre la COVID-19.
Des directives ont été données à cette occasion aux gestionnaires, notamment le renforcement du dispositif sur le terrain afin d’augmenter les capacités de prise en charge et anticiper sur la saturation des services dédiés au Covid-19, l’augmentation des capacités des lits d’hospitalisation et des lits de réanimation au niveau des structures en les renforçant en équipements et personnels et l’ouverture éventuelle d’autres services et d’autres établissements.


Le premier responsable du secteur de la santé a fait savoir que « Notre plus grande préoccupation c’est d’être au service du citoyen. J’ai été chargé par le Président de la République du secteur de la Santé pour accomplir cette tâche.
Le Pr Benbouzid a indiqué que l’augmentation des cas du COVID-19, source d’inquiétude, nous pousse à nous solidariser davantage pour faire face à cette pandémie.
Il a assuré que l’Algérie recelait des compétences et des potentialités à même de faire face à cette pandémie, mais il suffisait, a-t-il ajouté, d’exploiter ces ressources « efficacement ».
Il a insisté sur le renforcement du dispositif sur le terrain afin d’augmenter les capacités de prise en charge et anticiper sur la saturation des services dédiés à la COVID-19.
« Nous sommes tous COVID-19. Même si le nombre venait à augmenter, et avec la disponibilité des lits et des soins, tout se passera dans le calme et la sérénité », a-t-il rassuré, affirmant que tout le personnel est mobilisé « jusqu’au bout, car chaque jour nous donne une nouvelle expérience ».
«Il s’agit aussi de renforcer les équipes médicales et paramédicales qui, selon le ministre, sont souvent épuisées », tout en précisant qu’il est souhaitable de mobiliser l’ensemble du personnel médical et paramédical, toutes spécialités confondues, pour renforcer les équipes au niveau des services dédiés à la prise en charge des malades de la Covid 19, en associant les praticiens volontaires du secteur para-public et libéral, ainsi que les professionnels de santé retraités qui se proposent pour intégrer le dispositif de lutte.
Par ailleurs, le ministre s’est engagé à sanctionner tout dépassements dans la prise en charge des malades de la covid-19, faisant allusion a ce qui s’est passé à Sidi Aissa à M’sila. « il est plus qu’inadmissible, inacceptable et inconvenable, une enquête a été diligentée à cet effet, a fait savoir le premier responsable du secteur.

Tinhinane B