Avantages procurés par la vaccination : L’UNICEF lance une campagne de sensibilisation

Dans le cadre de la Semaine mondiale de la vaccination, organisée du 24 au 30 avril de chaque année, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a lancé jeudi une campagne mondiale visant à sensibiliser les parents aux avantages de la vaccination pour faire reculer certaines maladies dangereuses qui ne cessent de prendre de l’ampleur de par le monde.

Le responsable de la vaccination de l’Unicef, Robin Nandy, fera savoir, à cet effet, que « les vaccins sont sûrs et sauvent des vies. Cette campagne est l’occasion de montrer au monde que les médias sociaux peuvent être une force puissante de changement et fournir aux parents des informations fiables sur les vaccins ». L’ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF, la chanteuse béninoise Angélique Kidjo indiquera pour sa part qu’« aujourd’hui, neuf enfants sur dix sont vaccinés, mais nous ne pouvons laisser personne de côté. Nous devons vacciner tous les enfants avec des vaccins vitaux ».

Si les vaccins permettent chaque année de sauver jusqu’à 3 millions d’enfants à travers le monde contre de graves maladies comme la rougeole, la pneumonie, le choléra, la diphtérie ou la polio, les chiffres indiquent que près de 20 millions d’enfants ne sont pas vaccinés ou le sont insuffisamment. D’où l’importance de cette campagne lancée cette année et dont le thème est : « Protégés ensemble : les vaccins, ça marche ! ».

L’Organisation mondiale de la santé et ses partenaires, visent à travers cette campagne à « démontrer la valeur des vaccins pour la santé des enfants, les communautés et le monde ; mettre en lumière la nécessité de faire fond sur les progrès accomplis en matière de vaccination pour combler les lacunes, y compris au moyen d’un investissement accru ; montrer que la vaccination systématique constitue le fondement de systèmes de santé solides et résilients et de la couverture sanitaire universelle ».

Il est à noter que l’année 2017 a enregistré un nombre record d’enfants vaccinés, soit 116,2 millions et Grâce aux vaccins, le nombre de personnes mortes de la rougeole a diminué entre 2000 et 2017 et la polio est sur le point d’être éradiquée.

Actuellement, des maladies potentiellement mortelles continuent de prendre des proportions alarmantes, y compris dans les pays les plus développés. Aux Etats-Unis, par exemple, plus exactement dans l’état de New York, près de 300 cas ont été recensés ces derniers mois, en raison du refus de la population de la vaccination, ce qui a amené le maire de la ville à décréter l’état d’urgence sanitaire. Il a même ordonné, le 9 avril dernier, que les habitants non vaccinés, de Williamsburg à Brooklyn, soient contraints de recevoir le vaccin contre la rougeole. Tous ceux « ayant pu être exposés à la rougeole devront être vaccinés, sous peine de poursuites pénales et d’une amende de 1.000 dollars (environ 890 euros) ».

Kamir B.

%d blogueurs aiment cette page :