Atelier sur les secours médicalisés au profit des médecins-chefs de la Protection civile

La Direction générale de la Protection civile a organisé, lundi à Alger, une rencontre de sensibilisation sur les secours médicalisés au profit des médecins-chefs relevant de ce corps au niveau national dans le cadre de la riposte face au nouveau coronavirus (Covid-19).

Le lieutenant-colonel Ben Abdessalem Mohand, sous-directeur des secours médicalisés à la Direction générale de la Protection civile a expliqué que « les ateliers organisés au profit des médecins-chefs des différentes unités à l’échelle nationale visaient à asseoir une coordination efficiente avec le ministère de la Santé et à mettre en place une stratégie unifiée pour faire face aux défis sanitaires croissants qui se posent aux services de secours de la Protection civile.

Dans le cadre de cette riposte, la Direction générale de la Protection civile a doté chaque wilaya de 3 ambulances équipées, de tenues de protection adéquates et d’équipements de pointe pour le dépistage du coronavirus et le transfert des personnes contaminées ou suspectées de contamination vers les établissements hospitaliers dans des conditions sûres qui permettent d’éviter tout risque de propagation, a-t-il affirmé.

Et d’ajouter que devant la propagation de cette épidémie à l’échelle mondiale, les services de secours doivent adopter une nouvelle vision par la mobilisation de tous les moyens matériels et humaines disponibles et la coordination.

De son côté, la sous-directrice des maladies prévalentes au ministère de la Santé, Dr Samia Hamadi, a indiqué que le nouveau plan de lutte contre le Covid-19 reposait sur le renforcement de la surveillance sanitaire, épidémiologique et virale, l’organisation des structures de santé pour la prise en charge préventive et curative et la consolidation de la formation, de la communication, de la sensibilisation et de l’information.

La stratégie adoptée en matière de lutte contre le coronavirus prévoit la mise en place des moyens nécessaires à la consultation, aux analyses médicales et le nombre de lits réservés à la prise en charge de la maladie, en sus des instructions à donner aux travailleurs du secteur, a-t-elle soutenu.

Tinhinane B.

%d blogueurs aiment cette page :