Assèchement de la gorge et des poumons et infections respiratoires

Le conditionnement d’air s’effectue à travers le retrait de la chaleur et de l’humidité afin qu’un air frais et sec soit redistribuée dans la pièce climatisée. Ce qui explique que les muqueuses du nez et de la gorge s’assèchent, et que tous les symptômes d’un rhume en plein été soient réunis.

Le nez qui coule,  les yeux larmoyants et une toux sèche, les adeptes de ‘’la clim‘’ s’en plaignent durant la période estivale. Il est courant que l’on attrape aussi une angine qui persiste malgré la prise d’un traitement si le climatiseur continue à être allumé, surtout que les virus prolifèrent dans un milieu froid.

On peut parler de réfrigération lorsque la climatisation est réglée à trop forte intensité, ceci  peut entraîner ou exacerber d’autres symptômes et problèmes de santé, tels que la sécheresse et l’irritation des yeux, mal aux oreilles, et maux de tête. Cela peut aussi favoriser des infections respiratoires plus ou moins graves.

Affectés par l’absence d’humidification, les poumons peuvent ainsi en prendre un bon coup d’autant plus que les climatiseurs hébergent des moisissures, des virus et des bactéries.

Certains parlent également de palpitations et de sensation de malaise lorsque l’écart entre la température extérieure et celle de la pièce est importante.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :