fbpx

Après les pharmaciens : Les médecins libéraux impliqués dans la campagne de vaccination nationale

Les cabinets médicaux privés seront désormais associés à la campagne nationale de vaccination anti-Covid-19. C’est ce qui ressort de l’entrevue accordée par le ministre de la Santé, Pr Abderrahmane Benbouzid, aux représentants du syndicat national des médecins libéraux, Dr Mebarek Heykel et Dr Belbouab Lokmane.

Le ministre de la santé a souligné que l’implication des cabinets privés dans la campagne de vaccination est en soi un acquis pour le système de santé Algérien.

Dans cette optique de faire participer les médecins privés dans l’opération vaccinale, le ministère de la santé a édité un guide spécial destiné à cette catégorie du corps médical Algérien. Le guide renferme l’ensemble des conditions logistiques et techniques requises pour l’entame de l’acte de vaccination.

Ainsi, les médecins éligibles à cette opération sont le médecin généraliste et le médecin spécialiste agréés, ayant une assurance professionnelle et ayant préalablement subi une formation dédiée.

Un espace doit être dédié exclusivement à l’acte vaccinal dans le cabinet et doit être doté par tous les moyens nécessaire à la vaccination.

Les personnes à vacciner doit prendre préalablement leurs RDV au niveau du cabinet. Toutefois, le nombre des RVD donnés par jour doivent être en fonction des doses ramenées par le cabinet de l’EPSP le plus proche.

Toute personne âgée de 18 ans et plus peut se faire vacciner au niveau des cabinets médicaux privés.

Le médecin privé doit impérativement déclarer toute personne ayant subi des effets secondaires après la vaccination, en vue de sa prise en charge.

Notons que la contribution des cabinets médicaux privés à la campagne de vaccination intervient après celle des pharmaciens entamée le 24 août dernier.

Meriem Azoune