fbpx

Après le décès d’une parturiente et son bébé sur la route de Djelfa : les habitants de Ain Ouassara réclament un hôpital de 120 lits

Des habitants de la ville de Ain Ouassara ont organisé ce mardi un sit in de protestation pacifique devant l’hôpital Saadaoui Mokhtar pour exprimer leur colère après le décès d’une parturiente sur la route de Djelfa.

La défunte s’est dirigée au départ à l’hôpital de Ain Ouessara. Mais faute de service de maternité, fermé depuis plus d’un mois d’après les protestataires, la pauvre femme a été orientée vers Djelfa, direction à laquelle elle n’a pu arriver.

Les habitants d’Ain Ouassara ont exigé une prise en charge de leurs doléances par les plus hautes autorités du pays. Pour eux, les autorités locales et wilayales ont failli à leur mission et leurs alertes n’ont jamais trouvé écho auprès de l’administration locale.

Les protestataires de Ain Ouassara demandent l’inscription d’un projet d’hôpital de 120 lits car la structure actuelle est en deçà des besoins de la population.

L’autre revendication exprimée est la dotation de la structure existante de moyens techniques. pour le moment, le citoyen qui s’ y dirige est appelé à faire sa radio, ses analyses et son scanner chez le privé, rendant caduque le principe de la gratuité des soins.

Une commission d’enquête est exigée par les protestataires pour situer les responsabilités relatives à l’état de dégradation des services fournis dans l’hôpital existant.

Meriem Azoune

%d blogueurs aiment cette page :