Après la rupture du jeûne, gare aux excès de sucreries !

Les changements profonds et brutaux au niveau des habitudes alimentaires durant le mois sacré du ramadan peuvent provoquer des problèmes de santé.

Si le jeûne en lui-même a un impact positif sur la santé, les chamboulements que l’on opère dans les rythmes biologiques de l’organisme concernant la digestion lors des repas du « shour » et du « ftour », s’ils sont surchargés, ils risquent de provoquer l’indigestion par l’estomac.

Parmi les ingrédients dont l’utilisation abusive provoque des ravages chez les jeûneurs, les sucreries.

Les sucreries sont privilégiées par les jeûneurs. Mais ce que la plupart des jeûneurs ignore, c’est que les quantités excessives de ces produits provoquent une hypercholestérolémie (un taux élevé de cholestérol sanguin), ainsi qu’une augmentation du taux de sucre dans le sang qui peut causer une hyperglycémie.

Ces troubles métaboliques provoquent à long terme des problèmes cardiaques. Alors, s’il est difficile de s’en priver, il faut diminuer le plus possible leur consommation.

Durant le Ramadan, la diminution de la consommation de légumes peut provoquer des problèmes de transit intestinal, d’hypoglycémie ou d’hypocholestérolémie par conséquent, il est recommandé d’en consommer beaucoup. Il est essentiel de marcher pour brûler les calories produites par les plats consommés, particulièrement riches en lipide et en sucre.

Enfin, pendant le Ramadan, beaucoup se découvrent sportifs et même s’ils ne pratiquent pas pendant le reste de l’année. Pour les spécialistes, la prudence est le mot d’ordre. Il faut rester à l’écoute de son corps et modérer l’activité physique surtout avant la rupture du jeûne.

Cependant, les spécialistes recommandent de privilégier la marche pendant 30 à 60 minutes et de s’arrêter rapidement en cas de douleur à la poitrine ou en cas de sensation de malaise ou de difficulté respiratoire.

Tinhinane B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :