Aphte : Plusieurs causes

Petite ulcération de la muqueuse buccale, l’aphte est une affection certes bénigne mais très gênante.

Se développant sur la langue, les faces internes des joues et des lèvres, les gencives ou le palais, l’aphte se présente comme une lésion en creux, jaunâtre ou grisâtre, entourée d’un halo rouge vif.

Si l’origine de la stomatite aphteuse n’est pas encore clairement déterminée, on sait, en revanche, que certains facteurs peuvent être déclenchants, comme une petite blessure à l’intérieur de la bouche (occasionnée par une chirurgie buccale, un mordillement de la joue,…), une fatigue physique et du stress, des allergies ou sensibilités alimentaires (café, chocolat, oeufs, noix, fromage, aliments très acides ou agents de conservation), des carences alimentaires (vitamine B12, zinc, acide folique ou fer), un sevrage tabagique, une infection à la bactérie Helicobacter pylori, certains médicaments (anti-inflammatoires non stéroïdiens, bêta-bloquants ou l’alendronate)…etc

Bien qu’ils cicatrisent spontanément entre six et quinze jours, les aphtes sont parfois si douloureux qu’ils nécessitent un petit traitement pour réduire la douleur. A cet effet, il existe en pharmacie des gels agissant tels des anesthésiants locaux à appliquer directement sur l’aphte.

A noter que si l’apparition d’aphtes s’accompagne de rougeurs aux yeux, de douleurs articulaires, d’une diarrhée persistante ou de douleurs abdominales, il faut immédiatement consulter un médecin. En effet, certains ulcères ressemblants aux aphtes peuvent apparaître, causés par une maladie chronique comme le Crohn, la colite ulcéreuse, la maladie coeliaque ou la maladie de Behçet.

Kamir B.

%d blogueurs aiment cette page :