fbpx

Afin d’éviter les transferts à l’étranger : Une feuille de route pour le lancement de la transplantation hépatique chez l’enfant

Afin d’éviter les transferts à l’étranger, le Pr Abderrahmane Benbouzid, ministre de la Santé a annoncé l’élaboration d’une feuille de route pour le lancement de la transplantation hépatique chez l’enfant dans le pays.

«Le ministère de la santé est disposé à apporter le soutien nécessaire aux équipes spécialisées, que ce soit en termes d’équipements médicaux ou de recours à l’expertise étrangères, afin de développer cette activité et assurer le transfert de connaissances et de technologie et la formation, en vue de réduire les transferts de malades à l’étranger», a fait savoir le pr Benbouzid lors d’une rencontre avec les experts.

Il faut savoir qu’au CPMC, plus de 40 malades avaient bénéficié au cours des dernières années d’une transplantation hépatique. Le coût d’une transplantation hépatique chez l’enfant à l’étranger s’élève à 140.000 euros notent les spécialistes.

Evoquant les spécialités médicales complexes nécessitant encore des transferts à l’étranger, notamment la scoliose, le Pr. Benbouzid a fait savoir que « deux services, le premier à l’hôpital de Douéra et le deuxième à l’Etablissement hospitalier spécialisé en rééducation fonctionnelle d’Azur plage avaient été chargé de cette mission ».

Melissa Sadou