Action bénévole au profit des enfants malades : « A & H Movement » et « Pour le sourire d’un enfant » sur le terrain

Mardi 26 juin 2018, le collectif « A & H Movement » (Act and Help) de l’école privée En-Nadjah de Birkhadem a effectué une visite aux enfants hospitalisés au sein du service pédiatrique de l’hôpital Nefissa-Hamoud (ex-Parnet) à Hussein-Dey.

Au cours de cette action bénévole, les lycéens ont offert livres, jouets, vêtements, lait infantile, couches-bébés, généreusement donnés par les élèves et parents de l’école En-Nadjah ainsi que par des anonymes qui avaient à cœur de prendre part à cette belle opération de bienfaisance, destinée à apporter un peu de chaleur aux enfants malades.

Parrainé par les membres de l’association « Pour le sourire d’un enfant », le collectif, représenté par une dizaine de jeunes lycéens a sillonné les chambres où se trouvaient des enfants de tous âges et souffrant de différentes pathologies. Ils ont pris le temps de discuter et de réconforter chacun d’eux, donnant plus qu’un cadeau, à travers cette présence pleine d’empathie. Les parents des jeunes malades, très touchés par cet élan de générosité et d’altruisme, étaient à court de mots pour exprimer leur gratitude. La maman d’une jeune adolescente, hospitalisée au sein de ce service nous dira, les yeux remplis de larmes : « c’est la première fois que ma fille sourit depuis qu’elle a été hospitalisée, il y a de cela une semaine ».

Il faut savoir que c’est la 2e action qu’initie ce collectif au profit des enfants hospitalisés. La première, toujours sous le parrainage de l’association des étudiants en médecine, « Pour le sourire d’un enfant » a eu lieu le 20 décembre 2017 à l’hôpital Mustapha-Pacha. Les enfants du « Centre Pierre et Marie Curie » (CPMC) et du service ophtalmologique avaient alors eu le bonheur de rencontrer ces jeunes élèves qui, les bras chargés de cadeaux, avaient réussi à semer un peu de joie dans leur dur séjour hospitalier.

Une initiative 100 % jeunes

C’est en septembre 2017 que le collectif « A & H Movement » (Act and Help) a vu le jour. La fondatrice, Alyssa Boutnaf, élève de 2e AS, nous expliquera à ce propos que c’est suite à une formation en leadership, effectuée aux Etats-Unis qu’elle a eu l’idée de créer ce collectif dont la vocation est de venir en aide à des enfants et adolescents malades et dans le besoin. « La première étape a été de demander à notre directrice, Mme Hamouche, l’autorisation de créer au sein du lycée En Nadjah ce collectif. Une idée qu’elle a accueillie très favorablement et qui nous a encouragés à nous lancer. J’ai ensuite sollicité l’aide de mes camarades et l’adhésion a, une fois de plus, été totale. Et c’est ainsi que nous avons préparé notre première action qui a eu lieu en décembre dernier » et d’ajouter : « n’ayant aucune expérience sur la façon de mener ce genre d’actions sur le terrain, nous avons sollicité l’aide de l’association Pour le sourire d’un enfant car nous nous sommes reconnus dans leurs actions et ils n’ont pas hésité à nous parrainer et nous ne les remercierons jamais assez pour cette aide précieuse. Nous avons encore beaucoup de choses à accomplir pour les enfants, nous espérons avoir le temps de marquer encore notre présence sur le terrain du bénévolat car nous sommes conscients que le changement viendra de nous, en particulier et de la jeunesse en général ».

De son côté, Yacine Iddir, étudiant en médecine et fondateur de l’association « Pour le sourire d’un enfant » nous confiera son sentiment concernant sa collaboration avec le collectif de jeunes lycéens en disant : « c’était un honneur pour nous et ça nous a fait plaisir d’encadrer de jeunes bénévoles, je trouve que c’est un devoir que chaque grande association doit appliquer. Certes, nous à nos débuts, nous n’avons pas trouvé des gens pour nous orienter et nous encadrer mais nous nous sommes débrouillés seuls, nous avons appris de nos erreurs et nous avons avancé, maintenant c’est à nous d’aider les jeunes associations, les orienter et les encadrer pour qu’elles puissent réaliser leurs projets, en leur évitant les problèmes d’organisation et les erreurs de gestion. Et nos portes seront toujours ouvertes pour cette jeune association, nous continuerons à les aider et pourquoi-pas faire un projet en commun plus tard ».

Revenant sur le parcours de cette association, Yacine Iddir nous confiera qu’il l’a créée en 2014 et a commencé par des collectes d’argent au niveau de la faculté de médecine d’Alger, pour financer les visites organisées presque au niveau de tous les hôpitaux d’Alger. Et un jour, lors d’une visite au service pédiatrique de l’hôpital de Birtraria, nous nous sommes rendu compte, à notre arrivée sur place que nous devions attendre notre tour pour distribuer les cadeaux car il y avait d’autres associations qui attendaient leur tour aussi. C’est là c’était le déclic, pourquoi faire tous la même chose ? Pourquoi ne pas utiliser cet argent pour d’autres projets à long terme et qui auront un plus grand impact ? Nous avons donc établi un plan avec 3 grands projets : « Dream » dont le but est de réaliser les rêves des enfants gravement malades, « Happytal » qui consiste à rénover et aménager des salles abandonnées au sein des hôpitaux à partir de produits recyclables et « Alimni » qui consiste à donner des cours de soutien dans diverses matières aux enfants malades ou souffrant de troubles. Nous avons aussi le projet « 10 Days of happyness » dans lequel nous répartissons toute l’équipe PSE sur 10 hôpitaux et orphelinats et organisons chaque jour une visite et des activités éducatives et culturelles. Notre association a, par ailleurs, organisé deux éditions de circoncision collective, la première a eu lieu l’an dernier avec la prise en charge de 20 enfants orphelins et démunis, et cette année, le nombre d’enfants est passé à 40 enfants, la circoncision ayant été suivie d’une fête avec un ftor, une soirée ramadanesque et distribution de cadeaux aux enfants ».

Concernant les projets de son association, Yacine Iddir conclura : « Cet été, nous comptons lancer un nouveau projet qui consiste à inviter des enfants orphelins du Sud pour passer une semaine ici Alger. Ils seront pris en charge et bénéficieront d’un programme riche en événements, activités et excursions éducatives ».

Reportage réalisé par

Rania C.

 

 

Pages facebook

A & H Movement

Pour le sourire d’un enfant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :