fbpx

Abderrahim : « Je peine à marcher à cause de l’arthrose »

 

« Mes genoux me portent difficilement et mes douleurs sont plus accentuées quand je marche. Est-ce que les infiltrations de corticoïdes ont intensifié mon mal ? C’est la question que je me pose ». Abderrahim fait montre de son impuissance à venir à bout de sa souffrance.

Cela fait plus de dix ans qu’il soigne son rhumatisme des genoux, sans succès dit-il. « La station debout –il faut faire la chaîne partout– et les trajets à pied même très courts ravivent les douleurs qui empoisonnent mon existence. Je cours les spécialistes tout le temps, aucune thérapie ne m’a soulagé ».

Le quinquagénaire souligne que ce n’est pas faute d’avoir pris son état en considération à temps, il mentionne avoir consulté dès le début de son mal.

Au traitement, il a été ajouté quelques fois des injections de corticoïdes. Mais aucun soulagement, fait-il savoir en déplorant que sa démarche soit de plus en plus cahotante.

«Je ne veux pas généraliser mais pour mon cas, les infiltrations ne m’ont été d’aucune utilité. Bien au contraire, je pense que je n’aurais jamais dû accepter d’en faire. Je sens au toucher une saillie osseuse au genou droit. Je ne sais pas s’il s’agit d’une calcification du genou comme effet indésirable de ces injections. Tout ce que je souhaite, c’est que cela ne devienne pas handicapant ».

Propos recueillis par Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :