Abdelaziz Djerad lance le projet de réalisation d’un Centre Anti-Cancer à Djelfa

En visite d’inspection et de travail dans la wilaya de Djelfa, le premier ministre Abdelaziz Djerrad s’est enquis de la situation sanitaire et des conditions d’évolution du secteur de la santé publique dans cette région des hauts plateaux.

Le premier ministre s’est rendu à El Birine où il a visité l’hôpital de 60 lits dont les travaux de réalisation viennent d’être achevés. Sur site, il a ordonné la baptisation de cet établissement public inscrit au titre du programme de relance économique en 2008, avec une enveloppe de l’ordre de 274 millions de DA, du nom du Colonel Ahmed Bencherif.

« Cette démarche vient en reconnaissance du rôle de cet enfant de la région, et de ses sacrifices consentis pour le pays », a indiqué Abdelaziz Djerad, dans une prise de parole circonstancielle.

Le premier ministre a souligné la « priorité absolue », accordée à la « relance du secteur de la santé », dont particulièrement « après la mise à nue de faiblesses dans la gestion sanitaire, suite à la pandémie du nouveau coronavirus, requérant une révision, en vue d’une amélioration du service de santé publique ».

Le chef de l’exécutif gouvernemental a également promis l’amélioration des prestations sanitaires dans la région.

« Nous allons assurer à la wilaya toutes les conditions susceptibles d’améliorer les prestations sanitaires offertes aux citoyens, et nous poursuivrons progressivement la remise en exploitation de tous les hôpitaux et cliniques, au niveau des zones d’ombre et des villages », a-t-il promis, tout en plaidant  l' »impératif renforcement du secteur par l’encadrement humain requis, en matière de staffs médicaux et de sages femmes notamment ».

Le premier ministre a également donné, à l’occasion de sa visite à Djelfa, le coup d’envoi de la réalisation du centre anti cancer d’une capacité de 120 lits. Le projet dont la réception est programmée pour 2023, a bénéficié d’une enveloppe de 452 milliards de centimes.

Nora S.