A partir de 40 ans : Diminuez les trois blancs !

Sans sucre, sans sel et sans graisse, notre alimentation serait bien fade. Pourtant, à partir de la quarantaine, il est conseillé d’en réduire la consommation pour préserver sa santé.

D’abord le sucre. Extrait de la canne à sucre ou de la betterave, le sucre subit divers traitements avant d’arriver dans notre café ou dans nos gâteaux. Pourtant, ce sucre raffiné est nocif pour notre santé car, exempt de minéraux naturels, de protéines ou de vitamines, il apporte uniquement des calories « vides » ou « dépouillées », selon les termes usités par les diététiciens ou nutritionnistes.

De ce fait, le sucre provoque un excès de poids et d’autres maladies (dérèglement pancréatique, cancers…)

Concernant la graisse, elle est vitale car elle aide au bon fonctionnement de notre organisme (régulation de la température, stockage des vitamines, enrobage des articulations et des organes…). Mais en excès, elle devient dangereuse pour notre santé car elle nous expose à diverses maladies graves (maladies cardiaques, hypertension, diabète de type 2…)

Enfin, le sel est également au banc des accusés car, s’il relève nos plats, il est aussi la cause de certaines pathologies (hypertension artérielle, ostéoporose ou certaines malades cardiaques).

Donc, l’idéal est de réduire au maximum sel, sucre et graisse, en faisant de la qualité nutritionnelle notre mot d’ordre. Revenir à une alimentation saine ne peut qu’être bénéfique, il faut apprendre à cuisiner moins gras, moins sucré et moins salé. Pour certains, ce sera un peu dur au début mais il faut initier notre palais à d’autres saveurs.

Alyssa B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :