fbpx

8 octobre, Journée mondiale de la vue : Plus de 40 millions d’aveugles dans le monde

Selon les chiffres fournis par l’OMS, il existerait 1,3 milliard de personnes souffrant d’incapacité visuelle dans le monde dont 40 à 45 millions d’aveugles. Les spécialistes estiment que 80% des cas de cécité seraient évitables ou guérissables s’ils étaient pris en charge à temps ou de façon efficiente.

Contrairement à ce que l’on peut penser, les chiffres sont en constante augmentation et ce, toujours selon la même source, en raison du vieillissement de la population et l’augmentation du taux de croissance de la population mondiale.

Les causes de la déficience visuelle sont nombreuses, parmi les plus fréquentes, l’OMS cite « les erreurs de réfraction non corrigées, la cataracte, la dégénérescence maculaire liée à l’âge, le glaucome, la rétinopathie diabétique, l’opacification cornéenne ou le trachome ».

Quant aux causes de la cécité, ce sont essentiellement « une cataracte non opérée, dans 35% des cas, des défauts de réfraction non corrigés, dans 21% des cas et un glaucome, dans 8% des cas ».
Il faut savoir que tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne en matière de sensibilisation, de prévention et de traitement de l’acuité visuelle, aussi, l’OMS a lancé en 1999 l’initiative mondiale « Vision 2020 », en partenariat avec l’Organisation mondiale contre la cécité ainsi que d’autres institutions, des gouvernements, des organisations de soins oculaires, des professionnels de santé, des institutions philanthropiques… etc. Cette action qui « vise à éliminer la cécité évitable d’ici à 2020 » a reçu l’adhésion de 40 pays.

Plus courante dans les pays pauvres et à faible revenu, la cécité évitable touche « au moins 9 millions d’aveugles en Inde, six millions en Chine et sept millions en Afrique. » Le risque lié à cette pathologie est « cinq à dix fois plus élevé chez les habitants des pays en développement que chez les personnes qui vivent dans des pays hautement industrialisés », d’où cette initiative dont les principales actions sont la sensibilisation de l’opinion à cet important problème de santé publique, la mobilisation des ressources supplémentaires, la maîtrise des principales causes de cécité évitable, la formation d’ophtalmologues et la mise à disposition de ces derniers de la technologie et des infrastructures idoines.

Hassina Amrouni

%d blogueurs aiment cette page :