5th meeting de l’angiogenèses et traitement innovant : Vers l’intégration de l’immunothérapie en Algérie prochainement

 

Le président de la Société algérienne de formation et de recherche en oncologie (SAFRO), Professeur Adda Bounedjar a annoncé l’intégration de l’immunothérapie au sein des centres anti-cancer en Algérie prochainement et ce en marge du 5ème Meeting d’angiogenèses et traitement innovant en Oncologie qui s’est tenu les 15-16 février 2019 à l’hôtel El Djazair.

Selon le président de la SAFRO, ces dernières années, des progrès ont été réalisés pour développer des immunothérapies capables de cibler des éléments spécifiques d’une tumeur. Dans le futur, et même dans certains cas aujourd’hui, les combinaisons de différents traitements vont, on l’espère, permettre d’améliorer encore plus ce ciblage.

Le spécialiste a expliqué que « L’immunothérapie est une méthode de lutte contre le cancer qui ne cible pas spécifiquement la tumeur mais stimule le système immunitaire du patient pour renforcer ses défenses contre les cellules cancéreuses. L’objectif de ce type de traitement est d’aider le système immunitaire à reconnaître et à attaquer les cellules cancéreuses ».

Les immunothérapies réalisent ceci de différentes façons : certaines cherchent à contourner les mécanismes qui empêchent les lymphocytes T de déclencher une réponse immunitaire, tandis que d’autres cherchent au contraire à stimuler la réponse immunitaire.

« Tromper la cellule cancéreuse et détruire la tumeur en stimulant l’appareil immunitaire, c’est ainsi que l’immunothérapie a prouvé son efficacité contre certains types de cancer à l’instar du cancer du poumon, de la peau, ou encore celui du sein à condition de garantir un suivi et un contrôle corrects pour le patient afin d’éviter tout effet secondaire, mais tout en gardant, bien entendu, la chimiothérapie et la radiothérapie », a précisé le Pr. Adda Bounedjar.

Aussi, le Pr Adda Bounedjar a expliqué que « cette nouvelle thérapie revient à 120.000 euros par patient, et exige un suivi au niveau des services hospitaliers auprès des spécialistes, si l’on veut garantir la guérison et rationaliser les dépenses ».

Cette manifestation scientifique qui a été organisée par la société algérienne de formation et recherche en oncologie ( Safro) en collaboration avec Mémorial klossen ketering NYC USA, Arab Cooperative Hematology and Oncology Group ACHOG et American University of Beirut a regroupé plus de 300 spécialistes Algériens et Arabes.

Meriem Righi

%d blogueurs aiment cette page :