Syndrome du canal carpien : Une douleur handicapante

Si vous êtes réveillés en pleine nuit par une douleur lancinante au niveau de la main avec fourmillement et engourdissement des doigts, il pourrait peut-être s’agir du syndrome du
canal carpien.
Outre la douleur qui peut atteindre le coude ou l’épaule et le fourmillement des doigts, il résulte également de ce syndrome une sensation de picotement ou de brûlure dans la main, le poignet et l’avant-bras, une insensibilité dans deux doigts ou plus, une incapacité à distinguer entre le chaud et le froid, une difficulté à saisir les petits objets et une sensation d’enflure des doigts.
Ce syndrome est provoqué par la compression du nerf médian au niveau de son passage du poignet à la main. Ce nerf longe un étroit canal situé juste au-dessus du poignet : le canal carpien. On parle de syndrome lorsque ce canal commence à se rétrécir, comprimant le nerf et entraînant une inflammation.
Il y a plusieurs causes susceptibles d’augmenter la pression sur le nerf médian, à savoir les traumatismes ou les lésions au poignet, certaines affections médicales (l’arthrite rhumatoïde, l’hypothyroïdie, le diabète), les mouvements répétés de la main ou du poignet, la présence de kystes ou de tumeurs, une grossesse, l’utilisation fréquente d’outils à main qui fonctionnent en vibrant ou encore le fait d’avoir un poignet trop petit pour que tous les ligaments et les nerfs y trouvent leur place.
Au cours de la consultation médicale, le médecin effectue un examen physique et peut demander des analyses médicales afin de pouvoir poser un diagnostic sûr. Il examinera les mains, coudes, épaules, cou, vérifiera s’il y a engourdissement, enflure ou insensibilité. Une épreuve électronique appelée « test de conduction nerveuse » peut par ailleurs être effectuée par le médecin afin d’établir avec exactitude la présence d’un trouble du nerf médian et
déterminer la gravité des dégâts causés.
Concernant le traitement, le médecin traitera dans un premier temps les problèmes sous- jacents (arthrite, diabète …), il peut aussi recommander de mettre la main et le poignet au
repos. Pour cela, il suggèrera le port d’une orthèse ou d’une attelle, notamment au coucher, l’un des moments où la douleur est la plus importante. Ces premières mesures peuvent prévenir l’aggravation de la lésion du nerf médian. Il peut également prescrire des médicaments contre la douleur et l’inflammation, ou recommander d’appliquer de la chaleur pour diminuer la douleur et du froid pour atténuer l’inflammation.
Dans certains cas, une opération chirurgicale peut s’avérer nécessaire pour dégager le canal carpien.
A noter enfin que le syndrome du canal carpien touche les femmes plus que les hommes et survient le plus souvent après la cinquantaine.
Kamir B.