18 cas de la maladie kawasaki enregistrés en 1 mois à Sétif

La maladie de Kawasaki, également appelé « syndrome lympho-cutanéo-muqueux » est une maladie infantile, d’origine immunologique, consistant en une vascularite fébrile touchant les artères de moyen et petit calibre et qui a fait son apparition depuis le mois de juillet au niveau de la wilaya de Sétif ou plusieurs cas ont été enregistrés.  Selon le Professeur Belkacem Bioud, médecin chef du pôle pédiatrique Derradji Bouattoura « Le CHU Saadana Abdenour de Sétif a enregistré depuis la fin du mois de juillet dernier, l’hospitalisation de 18 enfants âgés entre 5 et 17 ans, dont l’un a été admis hier (vendredi)».
L’annonce a été faite lors, d’une vidéoconférence organisée ce samedi en fin de journée, par le laboratoire Hikma sur «le syndrome de Kawasaki- like et la prise en charge ». Le spécialiste a précisé dans son intervention que : « depuis le début de la pandémie de la Covid-19, ce qu’il faut retenir pour les cas enregistrés dans la wilaya de Sétif, est que 76,4 % des patients ont guéri avec un traitement de corticoïdes et d’anticoagulants ». Il expliquera que la maladie de Kawasaki est une maladie caractérisée par une inflammation des vaisseaux sanguins qui peut se compliquer d’anévrisme coronaires pouvant être mortel.
Selon une étude effectuée par le Professeur Bioud sur 17 enfants, certains symptômes de la maladie de Kawasaki classique auraient un lien avec le Covid-19.
«Beaucoup des symptômes de Kawasaki ressemblent à ceux du coronavirus ayant apparu au moment de la pandémie. L’étude indique les tests PCR ou sérologiques pour le Covid-19 effectués sur les enfants atteints de la maladie de Kawasaki étaient des cas positifs » détaille le conférencier.
Suite à cette étude, le spécialiste a constaté que la moyenne de l’âge des jeunes patients qui souffraient dans la plupart des cas Kawasaki de troubles cardiovasculaire et gastro-intestinaux est passé de 5 à 7ans. S’agissant des statistiques de ce syndrome, le professeur fait appel au ministre de la santé pour mettre en place un registre des cas enregistrés dans chaque wilaya du pays.
Pour le médecin chef, il faut retenir des cas de la wilaya de Sétif, que le taux de guérison pour ces jeunes patients est de 76,4 %. Alors que 23,5  sont en cours d’évolution, le pôle pédiatrique de Sétif n’a enregistré jusqu’à ce jour aucun cas de décès.
Notons que depuis le début de la pandémie, l’unité réservée à la prise en charge des personnes atteintes de la Covid-19 du pôle pédiatrique de Sétif a pris en charge 230 enfants atteints de coronavirus.
De Sétif, Malak Mellah
%d blogueurs aiment cette page :