15 octobre : Journée mondiale des cannes blanches Ou comment passer outre ce handicap

Chaque 15 octobre, nous célébrons la journée internationale des cannes blanches. Initiée en 1970, par l’Union Mondiale des Aveugles, cette journée est l’occasion de « sensibiliser le monde entier à la cécité et aux moyens de permettre aux personnes malvoyantes de vivre et de travailler de manière indépendante ».

Il faut savoir que la canne est devenue un outil de reconnaissance et de déplacement pour cette importante frange de la population après que le photographe britannique James Biggs, devenu aveugle suite à un accident, eut l’idée en 1921, de peindre sa canne en blanc afin d’être visible des automobilistes.

Cependant, c’est à l’artiste et écrivaine, Guilly d’Herbemont que l’on doit l’invention de la canne blanche en 1930. Cette dernière lance, en effet, une vaste campagne en faveur de la reconnaissance de la canne blanche.

Selon l’OMS, il y aurait 253 millions de personnes présentent une déficience visuelle dans le monde dont 40 à 45 millions sont aveugles et 217 millions présentent une déficience visuelle modérée à sévère.

Les estimations d’avenir ne sont guère réjouissantes puisque selon une étude, ce nombre pourrait être multiplié par trois d’ici à l’horizon 2050, à si les gouvernants n’investissent pas plus de moyens dans la prise en charge des personnes présentant une baisse de l’acuité visuelle et si des traitements plus innovants ne sont pas mis à jour.

Il est à noter que le nombre non et malvoyants en Algérie a dépassé les 200 000 personnes.

Kamir B.